Le Doudou de Mons

Home / / Le Doudou de Mons

par Michel Delporte
Chaque année le dimanche de la Trinité pour fêter la fondation de la ville de Mons par Sainte Waudru, en 688,une procession défile dans les rues de la cité.

Un car d’or, pesant pas moins de deux tonnes porte la châsse contenant les reliques de la Sainte décédée en 688. Celui-ci est tiré par six chevaux. Divers groupes religieux comme les Beubeux, chargés à l’origine d’aider les condamnés à mort dans leurs derniers instants , aujourd’hui soutien aux prisonniers, diverses confréries (Notre Dame d’Alsemberg, de Mouligneau, Saint Ghislain,…) parcourent revêtus de beaux habits les rues de la cité.

A la fin le Car d’or doit réussir à remonter la « rampe Sainte Waudru », une rue pentue et pavée qui longe latéralement la collégiale. S’il réussit il n’y aura pas de malheur pour la ville durant l’année dit la légende.

Puis un combat oppose Saint Georges à un dragon sur une arène de sable située sur la Grand Place où se dresse le magnifique hôtel de ville construit vers 1450 par Matthieu de Layens.

Ce combat qui dure une demie-heure est le symbole du combat du bien et du mal.

On retrouve sous d’autres contrées ce combat, soit avec Saint Georges soit avec Saint Michel.

Il comporte divers personnages comme les chin-chins, les hommes de feuilles, les diables.

A la fin Saint Georges terrasse le dragon à l’aide d’un révolver après avoir utilisé sa lance. La « ban clock » sonne vers 13h  la fin du combat.

Les festivités se poursuivent au stade Tondreau avec les musiques militaires, les invités des Montois appelés « chambourlettes » font la fête. C’est également une semaine de braderie pour les commerçants.

Contactez nous